MERCIFUL NUNS - Interview XIBALBA

Interview by
The Guru (Lodge Argentinia), Armide (Lodge France), Nay (Lodge Mexico)

Je suis motivé par la recherche de l'origine de la foie, la source de toute religion en ce monde et la réponse à l'éternelle question, pourquoi demeurons nous sur cette terre.- Artaud Seth

Sarru mass Artaud, merci de nous donner l'opportunité de t'interviewer. C'est un grand plaisir pour moi, Nay et Armide car nous partageons tous la même passion pour le savoir que nous ont transmises les cultures anciennes (ce que nous, les Nunners, appelons "civilization one") et bien sûr le "vrai Goth". La thématique des Merciful Nuns couvre le Magick de Crowley jusqu’aux anciens astronautes en passant par les prophéties Mayas. Je sais que derrière ce concept se cache le même vieux mystère qui interroge l'humanité et lui procure toujours encore des pulsations de spiritualité. Vois-tu le concept des Nuns comme une expression artistique ou bien comme le développement d'un savoir transcendantal spécifique? Voulais-tu hanter tes auditeurs? Artaud: (rigole) Non, pourquoi devrais je faire cela? Xibalba, conformément à la tradition maya, est l'endroit où une âme disparue va souffrir. Ce n'était pas mon intention de hanter quelqu'un. Peut-être était ce l'intention des Mayas. Mais je dois vous avouer quelque chose, ces temps ci, je suis inspiré par la conviction claire et prononcée d'avoir une véritable mission sur cette terre. Cela peut sonner arrogant mais néanmoins je crois être très près de la vérité concernant le sens de la vie et de ses origines. Qu’-est donc exactement la religion? D'où nous viens ce désir de spiritualité? Et pourquoi cherchons-nous à nous accrocher à un ou plusieurs dieux? Plus j'étudie la multitude de croyances différentes, plus claire en est la source. Tout a un dénominateur commun. Nous avons été visités et nous avons nommé ce visiteur: Dieu.

Parlons de voyages spatiaux préhistoriques, en quoi vois-tu une corrélation entre ces visites et ces voyages spatiaux préhistoriques? Artaud: Cela représente une assez plausible explication pour l'inexplicable, le brusque bond culturel dans notre évolution. Peu de temps avant ce bond, nous étions simplement chasseurs- cueilleurs, et nous nous retrouvons après quelques décades au sommet d'une civilisation développée. Ce qui est particulièrement intéressant, est le fait que presque toutes les anciennes cultures partagent des points communs dans leurs mythes et leurs légendes. Une ou plusieurs entités descendirent du ciel dans leurs machines volante et apportèrent le savoir. Ils furent idolâtrés et perçu comme des dieux. Et ainsi, c'est développé le concept de religions presque simultanément sur toute la terre.

Un aspect des voyages spatiaux préhistoriques concerne souvent l'origine de l’humanité. Quelle est ta position concernant la notion que les humains n'ont pas simplement évolué mais sont supposé être crée par les dieux, les anciens astronautes? Artaud: Je ne peux pas donner d'explication, seulement matière à penser. Toutefois, en considérant ce que j'ai pu voir, lire et expérimenter, je suis plus enclin d'analyser ces choses avec un œil critique et je suis moins naïf que quelqu'un qui ne peut pas voir au-delà de la trame de l'endoctrinement chrétien. J'aurais pu faire cette comparaison avec l'endoctrinement islamique, juif ou hindou. Au final, il n'y a pas de différences entre les grandes religions mondiales. La vérité peut être trouvée dans l'origine des croyances et certainement pas dans l'interprétation faillible d'un quelconque prédicateur. D'où venons-nous? Pour la plus grande part, crées par Dieu ou les dieux. Peut-être, étions-nous tout ce temps ici et nous avons seulement été améliorés et éduqués, dans tous les cas, il existe suffisamment d'indices qui nous laissent penser que nous avons été déjà visités.

Comment procèdes-tu pour choisir tes sujets, te réfères tu aux anciens textes qui nous sont parvenus ou inclus-tu la littérature secondaire comme par exemple Sitchin? Ou peut-être les deux? Artaud: Tout ce que je peux trouver sur les civilisations anciennes, perdues ou oubliées me sert d'inspiration. Sitchin fait évidemment partie de cette catégorie. La "12eme planète" et "the cosmic code" ont leur place dans ma bibliothèque et sont à recommander.

Au travers de Xibalba III, vous nous emmenez dans l'enfer des Mayas et, d'après moi, un voyage spirituel dans notre "moi intérieur". En préparation à cet entretien, je me suis immergé dans la mythologie maya, le Popol Vuh et bien sur votre œuvre. Si l'on s'intéresse à l'enfer/ Xibalba, on est inévitablement confronté avec les notions de souffrance, de décès et de mort ainsi que de la réincarnation. Pour les Mayas, la mort n'était pas la fin mais un acte de création, comme démontré dans les mythes de Hunahpu et Xbalanqué, qui considèrent la mort comme partie intégrante de la vie. Une belle perception, la mort nourrie la vie.... Le cycle éternel de la nature. Pas facile à accepter pour tout le monde! Qu'en penses-tu? Par exemple, crois-tu en la réincarnation? As-tu déjà songé prendre part à une session de régression? Artaud: Apparemment, je voyage beaucoup mais je n'ai jamais eu l'opportunité de m'aventurer au-delà du voile de la mort. Et même si je pouvais, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée, car autant que je sache, personne n'est jamais revenu et croyez moi, je me plais bien ici bas. Mais j'y suis déjà allé en fiction. Cela signifie que je voyage beaucoup au travers de mes vieux livres et manuscrits. Le document principal pour cela est le Popol Vuh, évoqué précédemment, le célèbre livre des morts des Mayas.

L'intro de Xibalba III est vraiment écrasante, elle crée une atmosphère qui nous donne l'impression que nous allons être les témoins d'un moment mystique. D'où viens l'idée d'ajouter en arrière plan le son de ta voix récitant en espagnol? Artaud: Laissez moi vous dire que ces mots ne sont pas les miens mais ceux d'un patriarche maya. Ils signifient:" Les ancêtres et les sages reviendront à la période de 12 Baktun et 13 Ahau. Laissez l'aube revenir et le soleil s'élever une fois encore! Par la présente, je vous délivre ce message: N'ayez pas peur! Recevez ce message et répandez-le de par le monde." L'idée principale à ce propos se trouve dans les paroles de "Year Zero".

Le monde approche le moment zéro, l'état de début et de fin. Alors que tout le monde se décarcasse pour un système qui ne sert plus, un système caduc. Des artistes clair voyant en appellent à l'éveil. Les Nuns, en tant qu'artistes gothic rock établi ne font qu'un avec leurs temps. En prélude à l'année zéro, vous nous invitez à descendre en Xibalba tel les anciens initiés, sur les mystères de Ku Kul Kan. Est-ce l'humanité toute entière qui entrera dans Xibalba? Vois-tu cela comme une initiation collective ou une démarche individuelle? Artaud: Assurément, les Mayas ont investis énormément de travail durant ce cycle, et il semble qu'ils voulaient nous avertir que ce cycle serait responsable, périodiquement, de cataclysmes massifs. Plus nous en apprenons sur ce cycle du calendrier maya, plus nous sommes désireux de savoir quand cela se produira. Alors, nous saurons que nous pouvons arrêter de travailler, nous installer dehors et de nous relaxer dans une chaise longue en attendant la fin des temps. Mais cette fin n'arrivera pas! Pas à cette date. Le fait est que le calendrier s'arrête le 13.0.0.0.0. ce qui correspond au 21 décembre 2012. Mais pas de soucis, il y aura un jour après car les Mayas ont toujours résonnés en cycles. De surcroit, j'ai déjà accepté quelques concerts pour 2013 que je désire honorer. Si je pensais que la fin du monde était proche, je ne ferais certainement pas ça, ou bien? (rigole)

Le second morceau de l'album est intitulé "Radiation". Les perturbations récemment découvertes concernant l'activité solaire provoquent le réveil d'un ancien dieu endormi? Artaud: "Radiation" traite de la transformation des âges! Une transition, provoqué par la clôture du grand cycle a déjà commencé, signalé par des transformations dans la fréquence de résonance cosmique. Cette transformation annonce l'accomplissement du grand cycle et nous laisse entrapercevoir le rayonnement de notre réalité galactique, solaire et planétaire dans le cycle successeur, débutant en l'année 13.0.0.0.0. A propos, j'ai désigné le logo sur la couverture de l'album, il nous montre la date fatidique 13.0.0.0.0. en accord avec le codex numérique maya original.

En écoutant Xibalba III, je n'ai pas de doute, tu absorbes toute cette ancienne énergie pour composer ces remarquables morceaux. Penses tu donner une suite à cet album où y aura t'il quelque chose de complètement nouveau; je veux dire, focaliser ton attention sur une autre ancienne culture pour tes futures compositions? Artaud: Chaque album est unique et indépendant. Si vous vous immergez plus profondément dans la musique et si vous êtes capable de voir et de comprendre tout ce qui est dit, chanté et tout les sens cachés, alors vous vous rendrez compte qu'il y a un fil rouge entre les albums. Cela traite de nos racines. L'origine de tout. Mais je n'ai pas de problème si vous aimez seulement la musique.

A mon humble avis, les morceaux les plus impressionnants sont "Year Zero" et " In Between Worlds" à cause de l'accent mis sur la basse combinée à la batterie. Le même son puissant que nous avons pu entendre dans "God Aeon". Pourquoi est-il si important d'accentuer la basse et la batterie? Parce qu'il s'agit là d'une sorte de signature, ce son profond? Artaud: Je suis en effet très partial concernant les profondes lignes de basse et les batteries froides, sobres et dépourvues d'émotions. Ils doivent accentuer les morceaux d'une simple mais efficace façon. Je suis déterminé à entraîner le Gothic Rock actuel dans une nouvelle direction. Loin des clichés usés et poussiéreux vers, j'espère, une approche révolutionnaire basée sur de bonnes productions contemporaines combinant des concepts intelligents et des réflexions approfondies comme nous n'en avons connus depuis longtemps, le tout dans un concept harmonieux exprimé par le son "Merciful Nuns" typique.

Je me souviens de ton commentaire lors d'une émission "Necromanteion", tu as mentionné, détester les batteurs. Dis nous, pourquoi? Artaud: (rigole) J'ai fait ça, moi? Quoi qu'il en soit, je ne veux pas avoir de batteur sur scène. Ça c'est vrai.

Vos morceaux sont composés de sorte pour que le rendu vocal soit très théâtral et dramatique. As-tu étudié des techniques pour te présenter sur scène? As-tu pris des cours de chant classique? Artaud: Non, mais c'est juré je vais le faire prochainement.

Lors de ton interview pendant le show "Necromanteion" d'Oskar Terramortis, tu as mentionné que la source de ton inspiration venait de ton dernier voyage avec Jawa vers Palenque et les Ruines de Bonampak. Quelles étaient tes premières impressions sur place, si près de ces anciennes ruines? Artaud: C'était bel et bien une expérience très intense. Nous avons traversé le Yucatan dans une voiture de location même jusqu'aux Ruines de Calacmul qui semblent perdues profondément dans une forêt infinie. En effet, pour quelques jours, les ruines étaient à notre disposition. J'ai été impressionné par le bon état de conservation de tout ça, de là, pendant le temps passé sur place, j'ai pu rassembler énormément d'inspiration. Bien que je ne m'intéresse pas plus que ça aux lieux énergétiques, on ne peut que succomber à l'ancienne magie contenue en ces lieux. A la fin de la bande annonce de Xibalba, vous pouvez apercevoir un temple à Chichen Itza que j'ai filmé pendant cette excursion.

A l'évidence, tu te laisses inspirer par tes voyages. Quelles destinations sur la carte sont encore dans ta ligne de mire pour tes voyages à venir? Artaud: Il nous manque encore le Pérou et bien sûr Sumer dans notre collection. Mais il est très difficile d'entrer sans danger en Irak. Prochainement, nous avons prévus de voyager en Israël et en Jordanie. Le climat politique actuel nous permet enfin cette combinaison. Je suis très curieux et excité par ce qui nous attends à Jérusalem, Pétra, Massada, Qumrân et cetera en relation avec mes recherches sur le mythe originel, la religion originelle.

Tant que nous y sommes avec le sujet voyager, imagine, on te proposerait un voyage dans le temps, quelle destination et quelle époque choisirais tu ? Artaud: Le jour de la création Maya 0.0.0.0.0. m’intéresserais le plus! Il est supposé avoir eu lieu le 11 Août 3117 av. J.-C. et correspondrait approximativement aux dates de création biblique, égyptienne et sumérienne.

Sur "Infinite Visions" on peut entendre la planète Nibiru. Comment approche t'on un tel sujet comme bruiter une planète inconnue. D'où viens l'inspiration et ce bruitage est-il pure intuition où est ce basé sur des idées concrètes? Cela sonne un peu comme Pink Floyd, n'est-ce pas? Artaud: Il y a du vrai, mais néanmoins, c'est involontaire. Et bien sûr, la musique se développe toujours sur un niveau intuitif. Cette intention se doit d'être nourrie avec des impressions visuelles sélectionnées.

Dans diverses anciennes traditions, la légende parle du retour des dieux. Quand, penses-tu, cela arrivera t-il? Quelle pourrait être la raison d'un tel retour? Peut-être, Dieux, veux t'il juste jeter un coup d'œil sur les activités de sa création? Artaud: Ne voudrais tu pas de temps en temps voir ce que font tes enfants ici et là? Pour moi, c'est juste une procédure logique si on désire poursuivre cette théorie particulière.

Alors, d'où viennent donc les dieux? Ton dernier album a mentionné Nibiru. Cela implique t'il que quelqu'un de Nibiru a l'intention de nous visiter un jour ou l'autre? 2012? Artaud: Ne serait ce pas fascinant, bien que j’aie peur que les américains abattent ces visiteurs bien avant leur arrivée. Il est vrai toutefois, en accord avec la tradition sumérienne qu'un tel retour peut être calculé pour une date comparable.

Je présume que l'ancienne tablette sumérienne/babylonienne sur la quatrième page du livret représente Nibiru. Artaud: Oui.

La scène gothique mondiale, fatiguée d'une certaine superficialité, a revendiqué un changement et que ses vrais talents soient enfin boostés et promus. La troisième vague du rock gothique et là et c'est un phénomène culturel mondial malgré certaines personnes qui veulent étouffer ce style et s'approprier le gothique comme leur héritage familial. La référence continue à créer et Xibalba en est l'exemple. Il n'y a pas d'autre genre aussi universel que le Gothic Rock, car il est une part dans l'ADN du Rock. Dans ce contexte, il semble que tu ais conçu Xibalba III en pleine conscience de cela. Ce fut un travail novateur pour la renaissance du Gothic Rock, est-ce ainsi? Artaud: Dans l'absolu, je ne m'adonne pas à la scène gothique. Je me suis toujours considéré comme une personne indépendante, n'appartenant à aucun groupe. Plus ou moins, ce que l'on nomme un solitaire. Naturellement, je ne peux pas m'en distancer totalement car je partage beaucoup de mes préférences musicales avec les membres de cette scène. Evidemment, je suis conscient que beaucoup des supporters des Nuns évoluent au sein de la scène gothique et là, nous avons par défaut une connexion. Mais cela n'a pas de signification pour moi et encore moins d’importance. Néanmoins, je suis ravi tout de même, que ce genre connaisse actuellement une espèce de renaissance.

A mes yeux, tu es un vrai visionnaire! Par ta passion, tu crées tant de belles choses, pas seulement de la musique! Tu as récemment fondé Solar Lodge, ton propre label. Tu as également précisé, qu'il est prévu de signer un certain nombre de groupes sur Solar Lodge. Que peux-tu nous révéler à ce sujet? Artaud: Merci! Rien pour le moment, mais ce que je peux dire, c'est que Solar Lodge est destiné à être la future maison de tous les meilleurs groupes rock gothiques de par le monde. Tout est en route, nous débuterons avec 5 groupes, tous bien connus, certains en coopération avec Solar Lodge, d'autres directement sous les couleurs du label. Je suis confiant de fournir une bonne maison pour les groupes.

Le "Nunhood Gathering" aura lieu le 29.09.2012 à Berlin au K17. Que pouvons-nous attendre de cette soirée? Y aura-t-il une rencontre avec toi, Jawa et Jón? Artaud: Il y aura une aftershowparty. Et je pense que nous y serons aussi. Que pouvons-nous attendre? Et bien, les Nuns bien sûr, Whispers In The Shadow. De plus, nous aurons Thomas Thalhammer, le mentaliste autrichien et bien sûr le DJ des DJ's , Mr Oskar Terramortis qui exécutera son émission Radio "Necromanteion" en direct après les concerts. Voilà, ne le manquez pas!

Penses tu que tu vas conserver ce rythme de travail? Quels sont tes projets pour les prochaines réalisations des Nuns? Artaud: (rigole) Evidemment, j'aime vraiment être productif. En mars, il y aura un nouvel EP intitulé "Genesis Revealed" suivi de plusieurs concerts à travers toute l'Europe. Pour plus d'information, visitez www.MercifulNuns.com

Il y a plusieurs semaines, pendant une "communion", tu as révélé être constamment à la recherche de l'origine de chaque chose. Dans "Dark Trails" tu chantes:" Nous sommes à la recherche de la vérité". Je suis très curieuse de voir où ta recherche va nous mener et je me réjouis déjà de pouvoir vous accompagner sur ce voyage. Merci pour cette interview! Artaud: C'est moi qui vous remercie!


Interview by
The Guru (Lodge Argentinia), Armide (Lodge France), Nay (Lodge Mexico)